Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu

  • : D. ambulante
  • D. ambulante
  • : Tout un unirêve à visiter...
  • Contact

Salutations,

Rechercher

Archives

2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 20:37









Allez !
Ouvre les yeux !

REGARDE !
REVEILLE TOI !
S'il te plaît ne dors pas !
Regarde moi !
Parle moi.
Parle parle parle parle parle...
OUVRE TA BOUCHE 
ARTICULE
CRIE SI TU VEUX 
INSULTE MOI
CRITIQUE
SOIS MECHANT
MAIS PAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARLE
BON SANG !



ouvre


Peu importe ce que tu veux dire, que tu aimes ou que tu n'aimes pas, peu importe qui je suis, d'ailleurs toi même tu ne le sais pas...
Peu importe tout ça.
Je m'adresse a toi, alors réponds moi...
Je déteste ce jeu, le jeu du silence, le premier qui le rompt a perdu.

Je le déteste et c'est pas parce que je perds tout le temps. 
J'ai envie de perdre, je déteste ce jeu car je n'aime pas le silence tout simplement.
Une chose pour laquelle faire semblant m'est insupportable. 
Je parle de moi et je mets tout sur la table. Car j'ai un petit creux. Une petite faim. Je mangerais bien un ou deux mots. Une petite salade de mots avec une vinaigrette bien piquante, un petit mensonge bien frustrant. N'importe quoi, pourvu que j'ai quelque chose à me mettre sous la dent. 
Des petites constatations, des remarques, cuisinées par d'autres que moi. Un interlocuteur différent de toutes ces pages que je noircis, rougis, bleuis, orangis...
Ils faut que des yeux me lisent, que ces yeux se rient et se moquent de mes petites furies...
Qu'on me raille sans équivoque pourvu que j'existe un peu sur vos langues, sur vos claviers, dans vos sourires...
Pour stopper ma logorrhée...
Quelque chose pour arrêter ce flux de paroles déstabilisantes où j'écris tout ce qui me passe par la tête. Inconsidérément... Pour écrire, décrire, cette solitude accablante. Ce vide pénétrant, déchirant. 
De simples constats...Tiens par exemple, en voilà un, un simple constat : Vos mots sont produits par l'intérêt...
La différence est là. Les miens sont dénués d'intérêt. Ils existent pour eux mêmes. Vous devriez faire pareil. 
Aucune subjectivité ne devrait jamais troubler cet univers de mots en l'air. Sans intérêt. Comme moi. C'est un compliment que je me fais, évidemment. Je vais vous dire, l'intérêt pourrie la bonne cuisine. 
Maintenant. RIS !

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by D.ambulante - dans Mes photos
commenter cet article

commentaires