Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu

  • : D. ambulante
  • D. ambulante
  • : Tout un unirêve à visiter...
  • Contact

Salutations,

Rechercher

Archives

5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 11:17


On nous présente Bambi, puis elle arrive sur scène. Seule. Belle. Elle s’impose. Face à nous, elle nous raconte. Elle nous invite à sa table. Pour partager ses souvenirs, pour partager ses émotions. Et elle le fait à merveille. Son charisme, son charme, sa voix en imposent. Ils imposent l’écoute, dans le sens où ils nous captivent au point de ne même plus sentir passer le temps. Comme une soirée de confidences entre amies sur l’oreiller.

 

 


De l’autobiographie ? On le sent. L’actrice incarne à merveille son personnage. Elle nous fait passer des larmes aux rires avec une aisance déconcertante. Touchante, émouvante et drôle, ce personnage réaliste nous entraîne à la découverte du mot : « Intégration » qui traverse ses différents sens pour arriver au plus beau (mais je ne dirais pas lequel bien sûr).

Bambi, est avant tout une femme. Une belle femme qui s’assume et qui assume sa féminité.

Bambi, est noire. « Différente » . Elle veut s’intégrer, depuis toujours et comme tout le monde. Comme les autres. Bambi n’est pas si différente, mais elle est vraiment belle.


 

or

 

Son ton, tour à tour, sérieux, humoristique, grave, triste, enjoué, lyrique, poétique nous parle d’école, de dictée, de symboles, de contes africains , de poésie, de chant, de danse, de violence, de dureté, d’âpreté, de belle-famille, de commères de village, de pères en fuite, de sexe, de masturbation, d’amour, de passion, de solitude puis enfin ce cri : « MON DIEU IL BANDE !!! » …


or

 


Il y a vraiment beaucoup à dire mais…

 

Je n’ai pas vraiment envie de vous en dévoiler d’avantage (mais un peu quand même) , car d’avantage pour le coup, serait trop. J’ai envie que vous alliez voir cette pièce. J’ai envie que vous découvriez ce texte magnifiquement vivant qu’elle nous offre ici. J’ai envie que vous vous laissiez envoûter par les chants qu’elle laisse s’envoler à travers le récit et qui s’y intègrent parfaitement.

Il faut vraiment le voir pour le croire. De la narration au théâtre. C’était une grande question que je me posais : est-ce possible ? Je veux dire pas juste à travers le prologue ou la voix-off… une narration, tout du long … jouée ? Eh bien Bambi m’a répondu d’un OUI magistral et tonitruant.

 

or

 

C’est une pièce d’une femme écrite pour les femmes, alors messieurs, allez la voir.

J’invite d’ailleurs tout le monde à se rendre au théâtre et à le redécouvrir car l’auteur nous présente ici une création véritablement novatrice.

 

Alors j’ai un mot pour l’auteur, metteur en scène, actrice, ce mot est : MERCI.

  

Partager cet article

Repost 0
Published by D.ambulante - dans D.dramatisée
commenter cet article

commentaires