Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenu

  • : D. ambulante
  • D. ambulante
  • : Tout un unirêve à visiter...
  • Contact

Salutations,

Rechercher

Archives

8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 09:53


Le cours de projet professionnel m'a véritablement passionnée,

je devrais même dire inspirée,

voilà le résultat :



gib

 

Partager cet article

Repost 0
Published by D.ambulante - dans Gibouilles
commenter cet article

commentaires

david 12/06/2007 22:42

joli, assez pour que je le souligne ^^

chris 12/06/2007 21:28

Bon, oui, c'est vrai, je me contredis. C'est parce que parfois, vois-tu, j'ai mal et peu dormi, et que la fatigue s'est accumulée. A ce moment, je deviens dépressif (ça loupe jamais c'est génial). Et donc je deviens con (bête et méchant) et je ne crois plus au rêve. Mais ce n'est pas mon état "naturel". C'est juste mon côté obscur qui ressort lol. Enfin bref, pour en revenir au sujet, je choisi donc le rêve, dans le sens où il s'agit d'une grande ambition, qui a peut-être 1 chance sur 100 de se voir réaliser. Mais cette chance vaut le coup d'être tentée. Pour ce qui est des artistes (ces gens qui font des expos de leurs oeuvres), ça à l'air vraiment difficile effectivement. Pas difficile de le devenir, mais difficile une fois qu'on y est. Je connais pas trop bien le milieu, mais j'imagine que l'artiste cherche tout le temps des mécènes, des galeries, des opportunités. Il doit absolument être dans un réseau d'autres artistes, pour voir et surtout être vu. Bref il y a toute une partie "communication et vente" qui fait partie de "artiste" qui ne me paraît pas très attrayante. Malgré ce que je disais au début de ce commentaire, j'ai quand même pas envie de t'envoyer droit dans un mur (attention mon côté cartésien est de retour). Même si tu essaies de devenir artiste, il faut prévoir une issue de secours, au cas où ça foire. Ou alors, tu trouves un mari assez riche pour vous faire vivre tout deux avec son salaire, et toi tu gibouilles librement. Ou bien encore, tu fais quelque chose que tu aimes comme métier pour gagner ta vie, et l'art reste une passion en plus. De cette manière, tu enrichiras ta vie et par ton métier, et par l'art. Tout ceci ne sont que des idées soufflées par le vent. Ce n'est qu'un point de vue, éphémère qui plus est.

D.ambulante 12/06/2007 23:24

Ben je suis d'accord avec ton coté cartésien, voila pourquoi je fais lettres sans doute, mais si je suis mal barrée quand même :)
Pour le coup, le mari, déjà pas riche j'ai du mal alors bon... mdr , mais la perspective est attrayante !
Néanmoins ta dernière suggestion parait la meilleure et tout autant attrayante, et sans le coté D.pendante en plus.
Ho le vent te souffles des idées ? Ca doit être extra

chris 11/06/2007 19:07

Quand on fait les Beaux Arts, généralement, c'est pour vivre de son art. Bon, ok, y'a aussi les Arts Appliqués qui mènent à autre chose que peindre une toile juste "pour l'Art". Mais plus les arts sont appliqués, moins ils sont artistiques, au profit de la technique (c'est toute ma vie, ça, lol).Et que l'on soit capable de devenir artiste sans jamais le devenir ne me choque absolument pas. A chacun ses priorités. Admettons que tu puisses devenir artiste, chercherais-tu à le devenir ? Bof, tu préfèreras lire des bouquins ou toutes autres choses (c'est pas les passions qui manquent sur Terre !). Et si tu n'es pas artiste, un autre le sera. L'Art c'est bien, mais ce n'est pas non plus le pilier du monde...Enfin, quand tu parles de la différence conte de fée / vie prise en main, j'approuve globalement, à une nuance près : Si tu es assez ambitieux, il est bien difficile de faire la différence entre le conte et la réalité potentielle. L'avenir n'est qu'hypothèses. Gagner au loto, rencontrer son prince / sa princesse, devenir artiste,... tout cela EST possible. La frontière conte/réalité est donc confuse. Elle n'est que statistique. Alors plutôt que de restreindre mes ambitions à des futurs que je pense possibles, je choisis de rêver... quitte à ce que le rêve se réalise !

D.ambulante 11/06/2007 20:57

ALALA ! Voilà, vous avez mis en relief tout mon questionnement !
Mais Christophe, ne te contredirais-tu pas avec ton premier commentaire où tu disais à Tom je cite : "arrête de de rêver"  ?
Je serais tentée de dire que je préfère rêver aussi mais on pourrait me demander alors pourquoi je suis en lettres ?
Je pourrais éventuellement répondre que c'est parceque j'aime ça tout simplement que ça me passionne et me fait rêver tout autant que La Gibouille. Pourtant c'est bien parceque je préfèrais ne pas me confronter au risque d'échouer dans le monde si "dur" qu'est le domaine artistique. Je l'ai dit : "je voudrais être une artiste" .

Toma.Zed 10/06/2007 20:13

Je ne parles pas de vivre de son art. Mais en tout cas de le développer...Si on est tous capable de devenir des artistes en quoi que ce soit et qu'on le fait, pas, ben c'est qu'on est tous des gros connard.Je parle pas de vivre dans un rêve, mais la vie c'est pas juste faire un boulot chiant pour l'argent. C'est pas une vie, c'est la mort.Ya une différence entre un conte de fée et une vie qu'on prend en main... Et je pense que ce n'est pas rêver que faire ce qu'on veut de sa vie... Rever, c'est s'attendre à quelquechose d'impossible, c'est différent

chris 08/06/2007 23:41

Mouarf...Sauf votre respect, déjà que Lettres ça mène pas à grand chose, alors Beaux Arts...Quel pourcentage de la population peut-il réellement se targuer de vivre de son art ? A mon avis, c'est ridicule de chez ridicule. Pourtant, des artistes, y'en a à la pelle. C'est bien simple, on est tous capable d'en devenir un(e).Ha tiens, je cite un certain Toma.Zed, qui a dit y a pas si longtemps : "le problème, c'est juste que les contes de fée, c'est pas la vraie vie, et que quand la vraie vie vient cogner à ta porte (ou à autre chose) ben ça fait cher payer le réveil."Aller, arrête de de rêver, c'est mauvais pour la santé.